Les Niveaux d'alerte canicule

 

1) Veille saisonnière

Niveau de vigilance météo vert. Communication préventive.

Déclenchée du 1er juin au 31 août de chaque année.

 

2) Avertissement chaleur

Phase de veille renforcée. Anticipation de risque de canicule

Niveau de vigilance météo jaune. Préfet

 

3) Alerte canicule

Canicule en cours ; mise en œuvre des actions adaptées au

phénomène et aux informations d’activités sanitaires.

Niveau de vigilance orange. Préfet

 

4) Mobilisation maximale

Canicule avec impact sanitaire important étendue sur une grande

partie du territoire et compliquée d’effets collatéraux (délestages ou

pannes électriques, sécheresse).

Niveau de vigilance météo rouge. Premier Ministre


 

L'institut de Veille Sanitaire (In.V.S.) et Météo France mettent en place leur procédure de veille quotidienne climatique et sanitaire. Tous les services concernés, au niveau national, départemental et communal vérifient que les dispositifs d'alerte sont opérationnels. Les coordonnées des personnes fragiles sont vérifiées. Des messages de recommandations sanitaires sont diffusés.

 

 

Niveau de Mise en garde 3 : Actions


 

Déclenché lorsque Météo France prévoit des dépassements de températures : le ministre de la Santé saisit les préfets. En fonction des données météorologiques locales (pour les Alpes-Maritimes : 31° le jour et 24° la nuit) et des données sanitaires, le préfet de chaque département peut déclencher le niveau de mise en garde et actions. Il peut faire activer tout ou partie des mesures destinées à :

  • Assister les personnes âgées isolées en mobilisant les services de soins infirmiers à domicile, les associations et services d'aide à domicile, et les associations de bénévoles, en liaison avec le Conseil général et les communes, dans le cadre du déclenchement du plan d'alerte et d'urgence au profit des personnes âgées et des personnes handicapées en cas de risques exceptionnels (Plan Vermeil)
  • S'assurer de la permanence des soins auprès des médecins de ville et de la bonne réponse du système de soins,
  • Mobiliser les E.H.P.A. (Plans Bleus),
  • Veiller à l'accueil des personnes à risque dans des locaux rafraîchis (supermarchés, bâtiments publics...) en liaison avec l' Agence Régionale de Santé et les communes,
  • Faire face à un afflux de victimes dans les établissements de santé (Plans Blancs).

 

Niveau de Mobilisation maximale 4 : Actions


 

Déclenché par le premier ministre si le phénomène, par son intensité ou sa généralisation à une large partie du territoire entraîne ou est susceptible d'entraîner des effets collatéraux (difficultés en approvisionnement en eaux potables ou en électricité, saturation des hôpitaux ou de la chaîne funéraire. Les préfets de département mettent en œuvre les éléments du dispositif O.R.S.E.C.