Les hébergements adaptés

 

Le CCAS gère :

 

pour les personnes âgées valides souhaitant un hébergement collectif sécurisé : 3 Foyers logements :

 

Télécharger le flyer des Etablissements d'Hébergement pour Personnes Agées

    • Nos foyers logements accueillent des personnes âgées valides et autonomes qui souhaitent rompre leur isolement et bénéficier de la convivialité d'un habitat collectif
    • Situés en centre ville, ils sont composés de studios dotés d'un coin cuisine, d'une toilette et d'une salle d'eau.
    • Ils comportent chacun des Foyers restaurant où les résidants, mais également les seniors du quartier, peuvent se rendre pour le repas de midi.
    • Modalités d'inscription : Prendre contact avec le SIAS
    • Au sein de ceux-ci se trouvent les trois foyers restaurants "La Pignata" : télécharger le flyer  des foyers restaurants Pignata

 

  

pour les personnes âgées en perte d'autonomie : 4 Maisons de retraite médicalisées :

(Etablissements d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes - EHPAD)

 

Télécharger le flyer des Etablissements d'Hébergement pour Personnes Agées

  • Les Maisons de Retraite sont destinées aux personnes âgées en perte d'autonomie. Dotées d'un personnel médical et paramédical, elles sont conventionnées avec l'ARS  et le Conseil Général des Alpes-Maritimes (Aide Sociale, Allocation Personnalisée d'Autonomie).
  • Situées dans la ville, elles sont pour la plupart composées de chambres individuelles récemment rénovées.
  • Equipée d'un mobilier adapté, elles peuvent être  personnalisées par l'apport de petits meubles ou objets.
  • Un personnel infirmier et paramédical assure l'aide et les soins au quotidien et les pensionnaires conservent le libre choix de leur médecin, en liaison avec le médecin coordonnateur de la structure.
  • Modalités d'inscription

   Le dossier de demande d'admission est à constituer auprès du SIAS.

   Ce dossier est constitué d'un certificat médical d'admission à faire compléter par un médecin traitant, et d'un dossier administratif.

   Une fois instruite, la demande est étudiée et l'admission se fait en fonction des places disponibles et de critères sociaux et médicaux.

  • Les Conseils de la Vie Sociale

Lieu privilégié d'information et d'expression des résidants et de leur famille, les Conseils de la Vie Sociale se réunissent régulièrement au sein de chaque structure.

Doté d'un rôle consultatif, ils donnent leur avis et font des propositions sur toutes les questions intéressant le fonctionnement de la Résidence.

 

 

pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de troubles apparentés : 1 Accueil de jour « Alzheimer »

 

Télécharger le flyer L'Accueil de Jour Simone RIFF

 

L'accueil de jour Simone RIFF, géré par le Centre Communal d'Action Sociale de Nice, et destiné aux personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer ou de troubles apparentés, a ouvert ses portes en fin d'année 2005.

D'une capacité de 15 places, cette structure, située au 2 bis, avenue des Orangers, est ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 17h, sauf les jours fériés.

 

Créé dans le but d'apporter aide et soutien aux personnes accueillies et à leurs familles, cet établissement dispose d'un personnel spécialisé composé d'une responsable infirmière, d'une psychologue, d'une orthophoniste, d'aides-soignantes et d'un animateur. Un médecin-coordonnateur et une assistante sociale interviennent également de façon régulière.

L'accueil de jour dispose en outre d'un service de transport, permettant, en cas de besoin, d'aller chercher les personnes accueillies à leur domicile, et de les raccompagner en fin d'après-midi.

 

Tout au long de la journée, des activités sont proposées aux usagers, sous forme d'ateliers, d'échanges et de sorties. Un repas est également servi sur place.

Pour toute information relative à une éventuelle admission, ou pour prendre un rendez-vous sur place, vous pouvez contacter la structure au 04 92 10 18 94.

 

 

 



 

L'Accueil de jour Thérapeutique Alzheimer du CCAS de Nice s'inscrit dans la politique gérontologique nationale (Plan Alzheimer, circulaire du 16 avril 2002) et départementale (Schéma Gérontologique).

 

Situé au 2, bis avenue des Orangers et doté d'un personnel qualifié et formé notamment par l'association Alzheimer Côte d'Azur, il peut recevoir quotidiennement 15 personnes atteintes par la maladie d'Alzheimer ou apparentées. Ces personnes doivent au préalable être diagnostiquées et évaluées au sein des Consultations « Mémoire », du Centre de Mémoire de Ressources et de Recherche du CHU de Nice ou de spécialistes exerçant en ville.

 

Le bâtiment, d'une surface de 186 m2, mis à disposition par la Ville de Nice, comprend deux étages sécurisés (digicodes, caméras de surveillance) disposant de salles d'activité, de restauration, de salles de bains et de toilettes adaptées. Le centre dispose également d'un jardin et d'une cour extérieure.

 

 

L'ACCUEIL ET LA PRISE EN CHARGE DU MALADE


 

Cet Accueil de jour Alzheimer, permet:

  • De mettre en place un projet thérapeutique individuel visant à retarder au maximum la perte des acquis encore existants qui sont en hypofonctionnement du fait d'une absence de stimulation sensorielle, la stimulation cognitive étant l'essentiel de l'accueil de jour et son essence même. Il vise également au maintien des compétences comportementales et à maintenir voire restaurer l'autonomie de la personne par une attitude empathique et une guidance dans les mouvements et les séquences comportementales. Cela favorisera ainsi le maintien à domicile dans les meilleures conditions possibles en autorisant à la personne démente un « art de vivre » dans un lieu permissif, adapté et sécurisé : trois notions clés de cette prise de soins.
  • D'évaluer en étroite relation avec les centres « experts » le degré de sévérité de la maladie. Cette évaluation amorce la demande de prise en charge et authentifie l'intérêt d'une telle démarche.
  • De bénéficier d'un soutien psychologique adapté.
  • De bénéficier d'une prise en charge globale à la fois psychologique et physique en vue d'une resocialisation de la personne.
  • D'offrir un espace permissif « temps–liberté » à la personne dans ses déambulations et l'expression de ses manifestations dyscomportementales.
  • De repérer les modifications comportementales susceptibles d'être liées à une pathologie intercurrente.
  • D'être attentif aux troubles du comportement alimentaire.
  • De développer des capacités de communication analogique
  • De restituer l'identité de la personne

 

LE FONCTIONNEMENT GENERAL DE L'ACCUEIL DE JOUR


 

L'accueil de jour assure une prise en charge médico-psycho-sociale du patient et de l'aidant naturel. Il s'appuie sur les principes éthiques suivants :

  • Préserver et respecter la dignité et l'identité du malade,
  • Lutter contre son isolement social, intellectuel et moral,
  • Maintenir le patient en relation avec ses proches,
  • Lutter contre l'entrée dans la fragilité qui sera évaluée,
  • Assurer l'accompagnement des aidants et leur formation.

 

Le Protocole d'entrée

 

Entretien de pré-accueil

Le projet de soins une fois évalué et rédigé par les spécialistes, le résidant peut intégrer la structure. Il est reçu avec son aidant naturel par le psychologue afin de les informer sur le fonctionnement mais aussi pour soutenir, rassurer et déculpabiliser.

 

Dossier médical d'admission

Celui-ci est remis à la famille afin de le faire compléter par le médecin traitant et permettant ainsi d'avoir connaissance des maladies intercurrentes et des traitements médicamenteux en cours.

 

Dossier social d'admission

Il est complété par l'assistante sociale du service de la Coordination des EHPA.

 

Sont également remis lors de l'entretien de pré-accueil :

  • Le contrat de séjour : il est formulé en ces termes « Accueil ponctuel de la personne âgée dépendante psychiquement nécessitant un accompagnement et une surveillance dans l'élaboration des différents gestes de la vie quotidienne ainsi que d'une stimulation et sollicitations des fonctions cognitives ».
  • Le règlement de fonctionnement et le livret d'accueil

 

Activités proposées

 

Les activités sont déterminées par le psychologue en fonction des évaluations neuropsychologiques et de l'évaluation de centre « expert » qui permettent d'élaborer un projet de prise en charge thérapeutique individualisée dont le but est de ralentir le processus démentiel.

 

Une réévaluation à 6 mois de présence est effectuée : le psychologue réévalue le patient dans le but d'objectiver et de mesurer l'impact de cette prise en charge spécifique.

Cette réévaluation est transmise à la Consultation Mémoire (ou au CMRR) et au médecin traitant.

 

L'objectif de ces activités est de resocialiser la personne en lui permettant par le biais des différentes activités (du cognitif au ludique) de maintenir et préserver les acquis encore existants et qui structurellement sans stimulation ne sont plus fonctionnels.

 

Les activités se déroulent par petits groupes de 4 à 6 résidants.

La liste des activités cognitives comporte des exercices faisant travailler la sphère lexicale et langagière, telle la fluence verbale, des exercices de logique et associatif, des exercices de calcul et de résolution des problèmes simples, des exercices de mémoire faisant référence aux 5 sens encore appelé activation sensorielle.

 

La liste des activités plus ludiques comporte des ateliers d'art thérapie, des activités manuelles, du découpage, de la peinture, du coloriage, des ateliers de créativité, des exercices d'orientation spatio-temporelle, des sorties, des jeux de mimes, des exercices d'activité physique et de psycho motricité, des danses et chants. Ces listes ne sont pas exhaustives et dépendent aussi des capacités de créativité de chacun.

 

 

UNE STRUCTURE RELAIS POUR LES FAMILLES


 

A la maladie d'Alzheimer du patient se surajoutent souvent des troubles dépressifs, somatiques, psychologiques et affectifs pour l'aidant naturel liés à l'épuisement de celui-ci qui, par manque d'information, peut mal vivre la lente dégradation de la personne aimée.

 

Les familles peuvent trouver dans ce centre une structure alternative, un trait d'union qui leur permet de « souffler un peu », en étant assurées que leur parent est momentanément accueilli dans un lieu spécialement habilité à le recevoir.

 

Cette structure alternative permet ainsi :

  • D'offrir un lieu de répit et de déculpabilisation dans un espace « Temps liberté empathie »
  • De découvrir un lieu de soutien psychologique et un lieu d'informations.
  • De garder le malade à domicile plus longtemps.
  • De ne pas s'épuiser complètement grâce à ce relais thérapeutique (aspect « chronophage » de la prise en charge).
  • D'éviter l'isolement des familles par des réunions de paroles Psychologue/Familles.
  • De permettre de retarder l'institutionnalisation et/ou d'y préparer le patient et la famille.

 

UNE JOURNEE TYPE A L'ACCUEIL DE JOUR


 

A partir de 8 h 30 et jusqu'à 10h les personnes sont accueillies, conduites au centre soit par les familles qui en ont la possibilité soit par le transport assuré par le CCAS.

 

Une collation matinale dans le but de créer un climat chaleureux, convivial et de confiance est offerte et permet à la personne accueillie de s'adapter au groupe.

 

Puis, en fonction de leur évaluation les patients sont répartis dans les différents ateliers, afin de constituer des groupes les plus homogènes possible et éviter les situations de mise en échec.

 

Le niveau d'attention et de concentration ainsi que de vigilance étant meilleurs le matin les ateliers débutent par des activités cognitives, de courte durée.

 

Les ateliers adaptés au rythme de chacun ont plusieurs fonctions :

  • Stimuler sa mémoire (travail de réminiscence, maintenir et dynamiser ses facultés intellectuelles, sa créativité (art plastique, modelage, terre, peinture)
  • Préserver et maintenir ses repères temporaux et spatiaux (ateliers de contes, lecture du journal du jour, sorties à l'extérieur et reconnaissance de lieux familiers.)
  • Accomplir ou retrouver les gestes de la vie quotidienne en stimulant les fonctions cognitives (pliage du linge)
  • Préserver ou retrouver une image positive de soi (esthétique, massage, relaxation)
  • Restaurer son identité (schéma corporel, travail sur les photos)
  • Maintenir sa motricité (exercices de gymnastique douce adaptée, exercices de psychomotricité)
  • Conserver ou recréer des liens sociaux (sorties, petites courses chez les commerçants, au marché, participation aux ateliers et contact avec les adhérents du club situé dans la maison mitoyenne)

Vers 11h un atelier où l'investissement cognitif est moindre est proposé comme la lecture du journal.

 

A 11h30 rééducation et changes des incontinents

Pendant ce temps certains participent à une activité de la vie quotidienne de type « aide à la mise du couvert ».

 

Lors du déjeuner un personnel attentif veille à la bonne utilisation des couverts et réoriente la personne vers une utilisation correcte de ceux-ci afin de lutter contre la l'apraxie alimentaire, de même pour stimuler un appétit difficile (lutte contre les troubles des conduites alimentaires présents dans cette pathologie).

 

Un moment de repos après le repas est prévu. Pour ceux qui n'ont pas l'habitude de se détendre après le repas une promenade ou un accompagnement individuel peut être prévu.

 

A partir de 14h15 des ateliers privilégiant en début le cognitif débutent pour ensuite s'orienter vers le ludique, toujours par le groupe homogène.

 

L'évaluation neuropsychologique étant réalisée par le psychologue certains ateliers sont animés par lui-même (groupe ou entretiens individuels) d'autres ateliers sont réalisés par l'orthophoniste, l'animatrice mais aussi des aides-soignantes, guidés par le psychologue.

 

A partir de 16h le goûter est servi.

 

A partir de 16h30 la journée prendra fin par la psycho motricité, le rappel de poèmes ou en chantant, Il s'agit de préparer le retour au domicile et de lutter contre l'agitation vespérale appelée « Sundowning » de ces sujets désorientés. Puis progressivement les familles viennent chercher leur parent ou les patients peuvent être reconduits par le minibus de la structure d'accueil à leur domicile

 

De nombreux établissements publics et privés proposent également des solutions d'hébergement  sur la ville de Nice et le Département.

 

Vous pouvez obtenir ces informations et adresses auprès du SIAS, et du Conseil Général :